Visuel du bouquet de services académiques

Education physique et sportive

Les textes de référence

Rappel des textes pour les options EPS

 Les textes de référence :

Arrêté du 17 février 1995 (Création de l’option)
Note de service 96-218 du 29 août 1996 (Ouverture et organisation)
B.O spécial n° 4 du 29 avril 2010 (Programme d’EPS pour les LEGT)
B.O hors série n° 5 du 30 août 2001
(Programme d’EPS du cycle terminal, séries générales et technologiques)
Arrêté du 09 avril 2002 - BO n° 18 du 02 mai 2002 et NS du 12 juin 2002 - B.O n° 25 du 20 juin 2002
(Évaluation de l’enseignement facultatif au baccalauréat)
Note de service 2003-119 du 31-7-2003 - BO n° 31 du 28 août 2003 (Épreuve facultative d’EPS)

 Quelques extraits concernant le fonctionnement :

« Il appartient aux chefs d’établissement de proposer au recteur d’académie la création d’une option d’EPS au regard de l’ensemble des moyens en matériel et en personnel dont ils peuvent disposer. L’option ne peut être organisée dans les lycées qui n’assurent pas intégralement l’horaire prévu pour l’enseignement obligatoire de l’EPS… »
« Les IA-IPR d’EPS et l’équipe enseignante seront attentifs à ce que soit assurée sur 3 années la continuité pédagogique pour un même groupe d’élèves… »
« un élève inscrit dès la classe de seconde doit normalement poursuivre cet enseignement en classe de première puis de terminale. Une inscription en cours de formation […] doit garder un caractère exceptionnel »
« cet enseignement est de 3 heures hebdomadaires par niveau de classe et concerne l’ensemble des séries générales et technologiques. »
« un ou plusieurs groupes d’option peuvent être organisés dans un même lycée. Chacun d’eux est organisé autour de deux activités de nature différentes proposées pour les trois années consécutives du lycée. »

 Quelques extraits concernant les objectifs pédagogiques et éducatifs (cf. programmes)

Classes de seconde : « L’enseignement facultatif est orienté vers une approche spécialisée de l’EPS, fondée sur la pratique de deux APSA. Il prend appui sur les acquis antérieurs, il vise une pratique physique plus exigeante que l’enseignement commun et un engagement vers un degré d’expertise supérieur. Son but n’est pas de préparer une professionnalisation dans les métiers du sport. Il s’agit avant tout d’acquérir des compétences permettant d’optimiser les processus de préparation et de réalisation d’une performance dans une activité physique individuelle ou collective. Cela suppose pour les élèves de mobiliser leur potentiel au meilleur niveau. L’objectif est ainsi de favoriser l’acquisition d’une méthodologie d’entrainement personnel qui complète les acquis méthodologiques de l’enseignement commun. »
Cycle terminal : « L’option facultative d’éducation physique et sportive, en cycle terminal, est destinée à un public diversifié d’élèves issus des différentes sections de l’établissement. Comme en classe de seconde, les élèves qui s’y inscrivent ont des profils différents : sportifs, élèves motivés par une certaine quantité d’activité physique, élèves animés d’un plaisir de pratiquer, etc. Cette situation peut tenir à la fois aux choix annuels des élèves et aux aménagements horaires prévus par l’établissement. Quelles que soient les potentialités dont ils disposent, ces élèves sont invités à pratiquer à un niveau optimal de performance. […] L’équipe de l’établissement choisit la ou les activités à programmer en fonction du projet pédagogique, des circonstances locales, de l’environnement matériel et naturel disponible. Il est toutefois souhaitable que les activités programmées pour l’enseignement d’option de la classe de seconde soient reprises en classe de première.
A l’issue de l’enseignement, les compétences suivantes sont visées :

  • adapter l’entraînement à son état de forme et ses potentialités ;
  • chercher la régularité de l’entraînement ;
  • travailler en augmentant les contraintes de réalisation ;
  • se préparer mentalement à l’épreuve choisie ;
  • diagnostiquer son niveau par des test diversifiés ;
  • connaître les risques de blessure inhérents à la pratique physique intense et à la préparation physique régulière ;
  • connaître ses principaux défauts et planifier un projet d’amélioration ;
  • planifier un entraînement en fonction du calendrier des séances et des épreuves à venir ;
  • tenir personnellement un cahier d’entraînement. »

 Quelques extraits concernant l’évaluation au baccalauréat (cf. arrêté et notes de service)

« Pour l’épreuve de l’option facultative, l’élève choisit une activité parmi celle proposées par l’établissement. Cette activité doit obligatoirement être différente de celles qu’il présente par ailleurs au titre des épreuves de l’enseignement commun obligatoire »
« les candidats dispensés de l’épreuve obligatoire d’EPS ne peuvent présenter l’épreuve facultative »
« Un référentiel d’évaluation est élaboré par l’établissement […] sur le modèle du référentiel national […]. Les exigences de l’évaluation correspondent à ce qu’il est possible d’attendre à l’issue d’un enseignement d’au moins 60h. Ce référentiel précise les conditions de l’épreuve qui intègre une prestation (75% de la note) et un entretien (25% ), les critères d’évaluation et les repères de notation. Il est proposé au recteur pour validation avant la fin de l’année scolaire qui précède l’enseignement et communiqué aux élèves et aux familles »

Mise à jour : 5 juillet 2016